« Il y a du sacré, même dans un nu »

 

« Actuellement on fabrique de l’érotisme, on ne sait même pas ce que cela veut dire, on fait des choses vulgaires, on ne sait pas discerner l’érotisme de la pornographie. Alors que l’érotisme peut être très sacré, et du reste c’est la source de notre vie, c’est fondamental. Un accouplement d’oiseaux, de l’animal aussi bien que de l’homme, peut être admirablement traduit et on peut le rendre sacré. Cela doit même être sacré avant tout, pour moi en tous les cas. »

             Le Rêve
Le Rêve

« Ce tableau met en cause l’Aigle Rouge du SIDA.

 

L’aigle, car il fond sur ses victimes, partout et brutalement comme un oiseau de proie. Comme les virus … Les ailes couleur de sang, vecteur du mal.

 

Le motif est tire de l’ancien symbole alchimique qui veut que, pour aboutir à l’élixir de vie, il faut fixer l’aigle volatil, l’immobiliser.

L’aigle aux ailes rouges est ici rendu inoffensif par la technique de l’homme, qui sauve ainsi la vie des couples témoignant de prudence, d’intelligence, et de prévoyance.

 

Bien que nécessaire, hélas, ainsi que le dépeint l’arrière plan macabre, où périssent les imprudents, qui négligeaient le vol omniprésent de l’Aigle Rouge, le SIDA tueur, sans avoir pris la précaution élémentaire, le préservatif.

 

L’homme porte en mains un talisman, tête de Méduse aux cheveux de serpents, qui pétrifie l’oiseau de mort (emblème du préservatif). »

 

Texte du Docteur Adam

Caïn et Abel