« Je tends de plus en plus vers un art symbolique. C’est ma recherche actuelle.

 

“C’est très important les natures mortes, parce que vous avez l’objet devant vous, vous avez une certaine lumière qui vient d’une fenêtre, vous l’étudiez, c’est une leçon, un exercice qui vous apporte énormément, mais c’est la réalité. Alors j’essaie de transcender la réalité vers la spiritualité. »

 

« J’ai plutôt un art symbolique, je m’intéresse à l’art sacré. On peut trouver dans n’importe quoi, dans n’importe quel phénomène de la vie, un sens du sacré, comme un nu devant vous. Mr Hern pouvait trouver aussi un sens du sacré lorsqu’il peignait un nu.

Je crois que c’est ça ma recherche actuelle, vers un symbolisme avec des signes plus ou moins d’alchimie, ésotériques ou métaphysiques, enfin pas trop non plus, il ne faut pas exagérer car ça devient une incompréhension pour le public. Il faut adorer la nature, s’en inspirer, c’est une base fondamentale … Quand vous voyez une pomme, vous devez adorer cette pomme et essayer de la réaliser en l’adorant. Avec des sujets aussi qui vous élèvent l’esprit, naturellement les sujets religieux. »

Le garçon éternel
Le garçon éternel